07 83 77 14 75
Animation musicale de messe d'enterrement

 Il y a tout juste 100 ans, Gabriel Fauré s’éteignait. Il aura laissé derrière lui un patrimoine musical singulier, poétique et intime. Son requiem, lui, restera à jamais parmi les vivants.

« Je sens la mort comme une délivrance heureuse, une aspiration au bonheur d’au-delà, plutôt que comme un passage douloureux » Gabriel Fauré

Le Requiem de Gabriel Fauré est une œuvre musicale emblématique du répertoire choral sacré, reconnue pour sa beauté intemporelle et sa composition unique. Composé entre 1887 et 1890, ce Requiem offre une vision apaisante de la mort, mettant l’accent sur la consolation et l’espoir plutôt que sur la peur et la lamentation.

Cette perspective réconfortante sur la mort fait de son requiem un choix particulièrement approprié pour accompagner les cérémonies d’enterrement. Contrairement au sombre et solennel requiem de Mozart ou au dramatique requiem de notre Berlioz national, la musique de Gabriel Fauré apporte un sentiment de paix et de sérénité, procurant un réconfort spirituel aux personnes en deuil. Les mouvements tels que le célèbre « Pie Jesu » ou le « In Paradisum » évoquent la douceur, la lumière et l’espoir, invitant à la méditation et à la contemplation plutôt qu’à la désolation.

La musique de Gabriel Fauré transcende les frontières du religieux pour toucher l’essence même de l’expérience humaine face à la perte et à la transition vers l’au-delà. L’expressivité et la subtilité de l’œuvre, sa musicalité apaisante et sa profondeur émotionnelle offrent un cadre propice à la réflexion et à la communion au sein de la communauté lors d’un moment aussi poignant. Les participants trouvent du réconfort et de la force dans la beauté de l’art.

ESTELLEMARION a eu à maintes reprises le plaisir d’interpréter des mouvements du Requiem de Fauré lors des cérémonies dont on lui avait confié l’organisation musicale : « In Paradisum » dont les arpèges aériens de la harpe et la chaleur du violoncelle portent le sublime chant du quatuor vocal ou encore « Libera me », essence de l’expressivité pour baryton et orgue. En 2022, le contre-ténor Guilhem Terrail interprète le magnifique « Pie Jesu » depuis la tribune de l’église Saint Pierre de Charenton le Pont (écouter).