07 83 77 14 75
Animation musicale de messe d'enterrement

Le luth est un instrument de musique à cordes pincées qui remonte à l’Antiquité. Il existe deux grands types de luths aujourd’hui : le luth arabe et le luth occidental. Le luth arabe dit Oud, terme venant de al oud : « le morceau de bois » qui a donné le nom « luth » est un instrument essentiellement mélodique qui est encore utilisé couramment aujourd’hui en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Le luth occidental est dérivé du luth arabe. Il est arrivé par l’Espagne et s’est différencié au XIV° siècle en devenant polyphonique grâce à l’ajout de frettes sur le manche. Le luth occidental était particulièrement populaire pendant la Renaissance et le début de la période baroque en Europe. Son âge d’or se termine au XVIII° siècle, le luth est victime de son image élitiste et de son manque de volume sonore.

Bien que voisin de la guitare, le luth a connu une histoire différente et distincte, les deux instruments ayant coexisté au cours des périodes principales de l’histoire de la musique.

Le luth est presque entièrement en bois, il est généralement constitué d’une caisse de résonance en forme de poire, d’un manche muni de frettes et d’une tête caractéristique. La table est faite d’une fine planche de bois résonnant (le plus souvent de l’épicéa). Les luths ont parfois trois rosaces décorées. Elles ne sont pas ouvertes comme sur une guitare classique, mais constituées d’une grille décorative sculptée dans le bois de la table lui-même.

Les cordes du luth sont tendues le long du manche, et elles sont pincées avec les doigts ou à l’aide d’un plectre, petit dispositif plat, souvent en plastique, bois ou en écaille, utilisé pour pincer ou gratter les cordes. L’utilisation d’un plectre permet de produire un son plus net et distinct par rapport à l’utilisation des doigts seuls.

Les luths peuvent varier en taille et en forme en fonction de leurs origines historique et géographique. Certains luths ont un nombre variable de cordes, souvent entre six et dix, et les cordes sont généralement en boyau ou en nylon.

Bien que son utilisation ait diminué au fil du temps, le luth reste un instrument polyvalent, apprécié dans le domaine de la musique ancienne ainsi que dans des performances de musique classique ou de musique du monde. Certains musiciens ont contribué de manière significative à la préservation et à l’avancement de la musique pour luth. Voici quelques luthistes contemporains qui ont acquis une renommée au cours du XXIe siècle : Xavier Dìaz-Latorre (luthiste et guitariste espagnol), Jordi Savall (chef d’orchestre espagnol), Paul O’Dette (luthiste virtuose américain), Thomas Dunford (luthiste virtuose français).

Le luth produit un son doux et clair, les notes individuelles sont souvent bien définies, ce qui confère au luth une sonorité transparente. Le luth est capable de jouer plusieurs lignes mélodiques simultanément, offrant une polyphonie qui enrichit la texture sonore.

En raison de sa sonorité délicate et nuancée, le luth peut avoir un caractère intime, idéal pour des performances solo ou des ensembles de musique de chambre. Les grandes qualités sonores de cet instrument font du luth un instrument de choix pour les familles qui souhaitent un hommage doux, intime et expressif.